Le gros sabordage

La Mondiale générale

samedi 16 janvier 2021

20H30

Cirque 1h10 Dès 10 ans
Tarifs

Plein17 €

Réduit10 €

Réserver

Perchés sur des bastaings de hauteurs variées ou réunis dans des hula-hoops tantôt géants tantôt riquiqui, cinq acrobates évoluent dans un monde mouvant et défient les lois de l’équilibre avec un entêtement jubilatoire. Oscillant entre adresse et imprudence, ils cultivent l’absurde et le bancal.

Les obstacles sont volontairement nombreux, le risque est calculé pour être déraisonnable.

Fable pétrie d’humour et aventure collective, Le gros sabordage est un portrait de l’humanité qui, capable de construire des choses sublimes, fait parfois le choix d’orienter ses capacités vers l’autodestruction. Au sein de cette farce, les acrobates tentent de maintenir un certain équilibre dans le groupe… ou d’en provoquer la chute. Car chez la Mondiale générale, le cirque se fait métaphore de notre destin : l’homme se sauvera- t-il de lui-même en coopérant avec son prochain, quitte à en accepter l’inefficacité, ou accélérera-t-il son effondrement ?


En partenariat avec le Théâtre de Cornouaille dans le cadre du festival Circonova.

Le tarif réduit s’applique pour les – 26 ans et demandeurs d’emploi (attention l’abonnement à l’Archipel n’ouvre pas le droit au tarif réduit).

Un équilibre fragile qui prouve combien l’autre est essentiel pour trouver sa stabilité, réalité de la scène, réalité de la vie ?

LA MONTAGNE

Conception :

Alexandre Denis et Timothé Van Der Steen

Interprétation :

Marie Jolet, Sylvain Julien, Frédéric Arsenault, Alexandre Denis et Timothé Van Der Steen

Création lumière :

Christophe Bruyas

Création sonore :

Julien Vadet

Création costumes :

Natacha Costechareire

Œil extérieur :

Manuel Mazaudier

Iconographie :

Martial Gerez

Administration :

Catherine Njine Djonkam

Production et diffusion :

Mélanie Vader

Coproduction :

Le Théâtre d’Arles, Scène Conventionnée d’intérêt national – art et création – nouvelles écritures ; Archaos, Pôle National des Arts du Cirque Méditerranée ; La Passerelle, Scène Nationale de Gap ; CIRCa, Pôle National des Arts du Cirque à Auch ; Pôle Arts de la Scène, Friche la Belle de Mai ; la Plateforme 2 Pôles Cirque en Normandie : le Cirque-Théâtre d’Elbeuf et la Brèche à Cherbourg ; Les 3T, Scène Conventionnée de Châtellerault ; le Théâtre de Jade.

Soutien :

Le Théâtre Massalia, Scène Conventionnée d’intérêt national art, enfance, jeunesse à Marseille ; le Citron Jaune, Centre National des Arts de la Rue et de l’Espace Public à Port-Saint-Louis-du-Rhône ; le PôleJeunePublic, Scène Conventionnée d’intêret national “Art en Territoire” à Le Revest-les-Eaux ; Cie Attention Fragile, Chapiteau de l’École Fragile ; Karwan ; la Scène Nationale d’Aubusson.

Le gros sabordage a reçu l’aide de la Région Provence-Alpes- Côte d’Azur, de la DRAC Provence-Alpes-Côte d’Azur, de la DGCA et du Conseil départemental des Bouches-du-Rhône.